Dossier/Inhibition de l'action

Dossier Psychologie n° 145 – Mars 1982 : quatre expériences sur les rats

rat cageRécemment, un lecteur d’abord du Cerveau à tous les niveaux, puis d’Éloge de la suite, m’a écrit un courriel pour me signaler qu’il avait en sa possession un numéro de la revue Psychologie avec tout un dossier sur Henri Laborit. Ce numéro 145 du mois de mars 1982 manquait effectivement au répertoire d’articles d’Éloge de la suite, mais cela va bientôt être corrigé grâce à la générosité de Kostia qui l’a entièrement scanné et me l’a fait parvenir. Un grand merci pour cela, donc, pour plusieurs raisons.

D’abord car il s’agit d’un dossier d’une grande qualité centré autour de la question de l’inhibition de l’action, l’une des contributions scientifiques les plus importantes de Laborit. Certaines mauvaises langues pourraient même dire que ce numéro de la revue Psychologie a déjà eu quelque chose comme une ambition intellectuelle qui n’est pas toujours au rendez-vous aujourd’hui, mais apprécions plutôt ce travail accompli il y a plus de trente ans avec ce gros dossier aux multiples articles complémentaires.

En effet, c’est plutôt 5 documents « pour le prix d’un » que les lecteurs et lectrices d’Éloge de la suite auront la chance de découvrir dans les prochaines semaines ! Je présenterai ainsi, dans un ordre qui correspond davantage au temps que je trouve pour les traiter, les articles suivants :

  • un long entretien de 9 pages avec Laborit intitulé « De la molécule au comportement humain »;
  • un article de 6 pages du psychiatre américain Jérôme Liss intitulé « Les thérapies corporelles à la lumière des expériences d’Henri Laborit »;
  • un article biographique de 2 pages de Fabrice Rouleau intitulé : « Henri Laborit, un hors-la-loi de la science »
  • une bande-dessinée de 3 pages sur la petite histoire de l’inhibition de l’action;
  • et un entretien de 2 pages avec Laborit intitulé : « Quatre expériences fondamentales faites sur les rats »;

C’est ce dernier document, « Quatre expériences fondamentales faites sur les rats », que je vous présente aujourd’hui (cliquez ici pour lire la première page, et ici pour lire la deuxième). Il est, en gros, divisé en 3 parties :

1) une présentation des quatre expériences en question permettant de comprendre comment un animal peut se retrouver en inhibition de l’action (il s’agit des expériences avec les rats qui reçoivent de petites décharges électriques dans différentes situations que l’on peut voir dans le film Mon oncle d’Amérique);

2) une brève description des mécanismes cérébraux pouvant rendre compte des résultats observés;

3) une présentation de 5 situations pouvant mettre un être humain en inhibition de l’action.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *