Éloge de la fuite/La suite...

Des idées de Laborit au coeur d’une saga de science-fiction en six volumes

image_22533Quelque temps après le lancement de ce site, j’ai reçu le courriel suivant m’apprenant que des idées de Laborit, plus précisément de l’Éloge de la fuite, étaient au coeur d’une saga de science-fiction en six volumes ! L’auteur, Serge Jadot, expose à la page “Auteur” de son site web les idées de Laborit qui l’ont inspirées : le détournement de l’agressivité, l’évitement de la domination de l’homme par l’homme et le droit à l’évitement et à la fuite. Quant courriel qu’il m’a envoyé et m’autorise à reproduire ici, c’est en quelque sorte un bref aperçu de la genèse de son oeuvre :

“Je partage complètement ce que vous avez écrit sur Laborit. J’ai moi aussi une dette vis-à-vis de lui.

Je l’ai découvert tout d’abord par « l’agressivité détournée » et ce n’estque plus tard que j’ai vu « Mon oncle d’Amérique ».

J’ai eu la « chance » de parcourir la planète, de découvrir d’autres cultures, et hélas aussi, émeutes, révoltes, coup d’État, guerres civiles ou de sécession…

Ce qui était au départ une recherche pour résoudre mes propres angoisses et pour comprendre le volcan qui sommeillait en moi, était devenu avec le temps, une lumière qui me guidait au milieu des détresses humaines.

Je ne suis pas biologiste, j’étais, et je suis resté dans l’âme, un physicien, loin des politiques et des philosophies moralisatrices, mais je voulais contribuer à ma manière. Un jour, je me décidai de me lancer dans l’écriture de romans de science-fiction pour faire quelque chose comme « mon oncle d’Amérique ».

Je créai une saga dont le premier volume fut terminé en aout 1995, presque au décès de H. Laborit, et au 50e anniversaire de la bombe d’Hiroshima. Il y a quelques jours, entre l’anniversaire de Laborit et le mien — amusant hasard —, mon sixième roman a été publié, toujours basé sur le même concept inspiré de H.Laborit.

Serge Jadot”

La saga s’appelle “Hôdo, la légende”. On en trouve une présentation sur le site de Serge Jadot  et une mention dans la section “La suite…” de ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *