Inhibition de l'action/Mon oncle d'Amérique/Vidéo

Pour un libre accès à Mon oncle d’Amérique


< MISE À JOUR DU 11 Avril 2019 : Un lecteur du site, M. Alex Maziere, me signale qu’il est toujours possible de visionner Mon oncle d’Amérique au complet sur Internet en cliquant ici ! 😉 >

Il y a quelques jours une lectrice avertie de Laborit, Chantal Midenet, me signalait par courriel une situation malheureuse. Les versions sur Youtube du film complet de Mon oncle d’Amérique d’Alain Resnais, où Henri Laborit y expose ses idées sur l’inhibition de l’action, avaient été retirées pour des raisons de droits d’auteur. « Cette vidéo inclut du contenu de MK2, qui l’a bloquée pour des raisons de droits d’auteur » peut-on lire par exemple à la page dédié au film sur Éloge de la suite quand on tente de faire jouer la version Youtube « embeddée » qui s’y trouve.

Je parle d’une situation malheureuse, car l’accès à ce film a permis et permet encore aujourd’hui à énormément de gens de mieux se comprendre et par conséquent d’être mieux dans leur peau, voire d’être moins malades (de la grippe jusqu’au cancer). Au-delà du principe légitime du droit d’auteur, je considère donc ce film comme un « service essentiel » à la communauté. Par conséquent, quiconque voudrait le visionner peut m’en faire la demande par courriel et je lui ferai parvenir par Wetransfer une copie du film que j’avais acquis il y a longtemps. Un peu comme si on l’écoutait ensemble dans mon salon, quoi…  😉

6 réflexions sur “Pour un libre accès à Mon oncle d’Amérique

  1. Sans voir de causalité entre ce retrait et le contenu du film, J’ai bien peur que nous allions dans la direction opposée à la conscience.
    L’IA, le transhumanisme, etc. nécessitent des citoyens dociles et croyants, dans un « progrès » qui n’est que dans un confort physique…
    Alors imaginez, un film qui propose à chacun de comprendre ses déterminismes pour pouvoir trouver SA fuite plutôt que de croire en cette nouvelle religion !…

    Le politiquement correct fait que Laborit serait aujourd’hui categorié « subversif » voire « dissident ».

    • Tout à fait. Et je dirais que les idées de Laborit étaient déjà “subversives” et “dissidentes” en son temps, alors imaginez aujourd’hui…

  2. Bonsoir,

    Disons, qu’il est repassé en salle en France (dans toute la France ?), et qu’on peut le trouver en DVD. Apparemment, il a été “restauré.”
    https://www.lesinrocks.com/2018/10/26/cinema/pourquoi-il-faut-revoir-mon-oncle-damerique-chef-doeuvre-dalain-resnais-111138538/
    https://www.youtube.com/watch?time_continue=96&v=zE6FZjiqwtc

    Espérons que “restauration” ne signifie pas “modification” au goût de MK2.

    La vidéo de la rencontre de Françoise Hardy avec Henri Laborit a également disparu. C’est la 2ème fois. Son fils est sur Twitter http://thomasdutronc.fr/
    Je me prend à rêver qu’il lui plairait de parler ce cette rencontre, elle qui était si enthousiaste, mais avec ses hospitalisations pour traiter son cancer du système lymphatique, ce n’est peut-être pas très raisonnable.

  3. Bonjour,

    À vous lire, je me rends compte que je fus bien avisé d’avoir pu enregistrer nombre de documents et de vidéos afin de disposer de sauvegardes. Ce qui revient à constater qu’internet est tout sauf une mémoire. Ce n’est qu’un outil d’accès, en principe, pas une finalité.
    Bien à vous.
    Dominique

  4. Quelques précisions…
    “Mon oncle d’Amérique” a bien été” restauré, versions DVD et Bluray, avec des compléments inédits:

    https://www.amazon.fr/oncle-dAm%C3%A9rique-Blu-ray-G%C3%A9rard-Depardieu/dp/B07FDQRM76/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&keywords=mon+oncle+d%27am%C3%A9rique&qid=1552932136&s=dvd&sr=1-1

    Contenu additionnel
    Entretien avec Alain Resnais réalisé par Pierre-André Boutang (extrait de ciné-Regards, émission du 17 mai 1980)
    Pour Esteban Gonzalez Gonzalez, Cuba (1991), lettre filmée à Fidel Castro réalisée par Alain Resnais pour le compte d’Amnesty International dans le série contre l’oubli
    Le décor de Mon oncle d’Amérique : les archives du décorateur Jacques Saulnier présentées par Jean-Pierre Berthomé
    Entretien avec François Taddei, biologiste et directeur du Centre de Recherche Interdisciplinaire

    Je n’ai pas trouvé de présentations plus détaillées sur d’autres sites.

  5. Autres informations:
    des critiques élogieuses de ce film de la part de spectateurs américains avec pour certains une analyse fine de la complexités des rapports humains doublée d’une étude de l’environnement, de la niche écologique de l’individu.
    Ce qui indique que ce film n’a rien perdu de sa grande valeur, de son message, quelques décennies après sa sortie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *