La nouvelle grille

Un diaporama «interactif» sur des extraits de La nouvelle grille de Laborit

David Batéjat, webmestre du site web Nouvellegrille.info, a envoyé récemment l’une de ses lettres d’informations dans un format expérimental fort intéressant. Il s’agit d’un diaporama « interactif » où il nous présente d’abord 4 extraits de quelques pages fort pertinentes de La nouvelle grille, de Laborit. On peut toutefois aussi, et c’est le côté « interactif » de la chose, accéder aux mêmes extraits où des phrases ont été surlignées en jaune par Batéjat et commentées / actualisées par lui dans la marge de droite. Ces versions commentées n’étant « qu’un reflet déformé par ma « socioculture » », comme le précise Batéjat en bon laboritien qu’il est… ;-P

Voici un extrait du début de son diaporama accessible en cliquant ici (cliquez ensuite sur l’écran ou sur la barre d’espacement pour faire avancer le diaporama) :

« Je vous propose ce mois-ci de passer La nouvelle grille, œuvre de référence d’Henri Laborit, « sur le grill » en commentant 4 passages qui, 43 ans après sa sortie et en ces temps de fortes interrogations quant à notre futur, paraissent nécessaires pour prendre un peu de hauteur…

Constatant que de nombreuses personnes renoncent à lire cet ouvrage pourtant unique en son genre et novateur, personnellement incapable de le résumer, j’ai pensé qu’il serait peut-être plus aisé d’en proposer quelques extraits afin de créer l’appétence de lecture.

A vous de vous emparer de ces concepts traités, de les intégrer dans votre grille personnelle. Peut-être réussirons-nous, à l’aune des connaissances nouvelles, des informations et conditions d’aujourd’hui, à faire émerger ensemble un embryon de conscience collective. »

Et voici un passage du 4e extrait tiré du chapitre XI intitulé « Information professionnelle et information généralisée » (thème également développé dans Société informationnelle. Idées pour l’autogestion.)

« Seule la diversité de l’information, la multiplicité de ses sources, peuvent espérer fournir aux individus le matériel indispensable au travail imaginatif et créateur. Tout endoctrinement facilité par l’ignorance de l’informé, ne lui présentant qu’un aspect des choses, tendant à lui imposer des automatismes de pensée et de comportement, occultant les opinions contraires en décrétant qu’elles sont erronées ou tentant de les présenter de telle sorte qu’elles perdent aussitôt toute cohérence face à la solution préparée par celui qui informe, individu ou institution, est l’expression d’un mépris profond de l’homme. C’est considérer qu’il est incapable de se faire une opinion personnelle parce qu’ignorant, ce qui est vrai, mais au lieu de combler son ignorance en lui fournissant des opinions et des informations différentes ou contraires, c’est le tromper que de ne lui montrer qu’un aspect des choses. C’est le considérer comme un sous-homme, c’est faire preuve d’un véritable racisme. Le rôle d’un pouvoir ne devrait pas être de « former » l’opinion, mais de lui fournir des éléments d’information nombreux et différenciés permettant à chaque individu de remettre en cause chaque jour les bases de la pérennité de ce pouvoir même. Autrement dit, ce serait alors de supprimer tout pouvoir centralisé. Ce serait de fournir à chaque individu les moyens d’apporter sa part imaginative à la construction jamais finie de la société humaine. »

Laborit se ferait sans doute traiter de « radical » aujourd’hui, pour tenir de tel propos. Mais je crois qu’il ne renierait pas le terme pris dans son sens étymologique premier de « remonter à la racine » des problèmes auxquels nos sociétés font face plus que jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *